Cat'zArts       Beaux-arts de Paris, l'école nationale supérieure

       

Type d'objet :
Peinture.

Titre / désignation :
[Régulus retourne à Carthage] .
Notes : " Les Carthaginois, désireux de mettre fin à la guerre, ont envoyé à Rome, avec leurs ambassadeurs, leur prisonnier Régulus, sous condition de revenir. Ils espèrent que celui-ci, de peur de retomber entre leurs mains, encouragera ses concitoyens à accepter la paix. Régulus obtient au contraire des Romains qu'ils poursuivent la guerre. Le sénat, persuadé que les Carthaginois se vengeraient cruellement de leur déception, voulut l'autoriser, par décret, à rester à Rome : "Régulus n'hésita point sur le parti qu'il devoit prendre. Cet illustre Exilé partit de Rome pour retourner à Carthage, sans être touché ni de la vive douleur de ses amis, ni des larmes de sa femme & de ses enfans, mais avec la tranquillité d'un Magistrat, qui libre enfin de toute affaire part pour sa campagne. Cependant il n'ignoroit pas à quels supplices il étoit réservé. " (Rollin, Histoire Romaine, An. R. 502). (Titre forgé) .

Création

Lafitte, Louis.

Numéro d'inventaire : PRP 32
1 objet(s)

Matière et technique :
Huile / toile

Mesures : Haut. en cm : 113. Larg. en cm : 146.
Mesures vérifiées

Créé en vue de
Travaux d'élèves, concours, diplômes : Prix de peinture de l'Académie royale . Date : 1791

Description analytique
* Peut aussi contenir des citations ou un résumé du document.

« Les Carthaginois, désireux de mettre fin à la guerre, ont envoyé à Rome, avec leurs ambassadeurs, leur prisonnier Régulus, sous condition de revenir. Ils espèrent que celui-ci, de peur de retomber entre leurs mains, encouragera ses concitoyens à accepter la paix. Régulus obtient au contraire des Romains qu'ils poursuivent la guerre. Le sénat, persuadé que les Carthaginois se vengeraient cruellement de leur déception, voulut l'autoriser, par décret, à rester à Rome : "Régulus n'hésita point sur le parti qu'il devoit prendre. Cet illustre Exilé partit de Rome pour retourner à Carthage, sans être touché ni de la vive douleur de ses amis, ni des larmes de sa femme & de ses enfans, mais avec la tranquillité d'un Magistrat, qui libre enfin de toute affaire part pour sa campagne. Cependant il n'ignoroit pas à quels supplices il étoit réservé. » (Rollin, Histoire Romaine, An. R. 502).

Historique administratif
- Statut Actuel Numéro d'entrée : MU 2928.

Exposition(s) dans la(les)quelle(s) l'objet a figuré
* Les cotes ou numéros qui suivent les références renvoient à des ouvrages consultables à la bibliothèque des Collections.

- D’Antigone à Marianne : rêves et réalités de la république : collection des beaux-arts de Paris : exposition, Paris, Palais des Beaux-Arts, du 24 février au 20 avril 2017 / sous la direction d'Emmanuel Schwartz ; [texte, Emmanuel Schwartz, Olivier Christin, Anne Verjus] ; ISBN:978-2-84056-508-6 (br.) : 30 EUR
EX 10296

- L'Ecole de la liberté : être artiste à Paris, 1648-1817 : [exposition, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, 24 octobre 2009-10 janvier 2010] / commissaires de l'exposition, Anne-Marie Garcia et Emmanuel Schwartz. - Paris : Beaux-arts de Paris, 2009. - 343 p. ill. en noir et en coul. ; 29 cm. - Bibliogr. p.319-334. - Index. - ISBN 978-2-84056-315-0
Cote : EX9791
(Cat. n°203)

Référence(s) bibliographique(s)
* Les cotes ou numéros qui suivent les références renvoient à des ouvrages consultables à la bibliothèque des Collections.

- Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Notices des tableaux qui ont remporté les grands prix de peinture depuis 1743 et qui sont exposés dans les salles de l'Ecole royale / Ecole royale des Beaux-Arts. - Paris, s.d. [1827 ou 1828] [avec notes manuscrites indiquant les grands prix de 1688 à 1743 et de 1823 à 1859] 00547 B 0000 et doubles (p. 2)
- Le grand prix de peinture de l'Académie royale (1663-1793) : le "prix de Rome" avant la Révolution / Emmanuel Schwartz. - Paris : Beaux-arts de Paris, 2009. - Cote : 14528 (Reprod. p. 37 (N&B))


Prp032-9939.JPG


Notice n° 11246